Sensibiliser pour faire aimer !

Dans le cadre du projet « Oiseaux Marins Côtiers » financé par la Fondation MAVA, une série d’activités de sensibilisation sur les zones côtières, principaux sites de reproduction des oiseaux marins, a été organisée dans plusieurs pays par BirdLife International, de concert avec ses partenaires. L’objectif était d’informer les populations riveraines et de partager les connaissances sur l’importance de ces zones et des oiseaux qui s’y reproduisent dans le but d’améliorer leurs connaissances et de promouvoir une prise de conscience pour une meilleure conservation.

Au Sénégal, avec l’appui de la Direction des Parc Nationaux du Sénégal (DPN) et l’association Nebeday,  un film documentaire portant sur la valeur ornithologique de l’ile aux Oiseaux du Parc National du Delta du Saloum et sur l’écosystème de mangrove qui l’entoure afin d’accroitre l’appréciation de sa valeur naturelle, a été produit. Il sera diffusé sur la chaîne culturelle européenne Arte.   De son côté, l’association Nature Communauté Développement (NCD) a organisé une séance de nettoyage de la plage de Tassiner, une zone de repos des Sternes et goélands proche du Parc National de la Langue de Barbarie qui est principalement utilisée par les pêcheurs pour leur débarquement. NCD a également réalisé des activités d’éducation environnementale à l’endroit des élèves des villages de Mouit et Tassinere sur les effets néfastes de la pollution plastique sur l’avifaune marine.

En Mauritanie, l’ONG Nature Mauritanie en partenariat avec le Parc National du Diawling a organisé des séances d’éducation environnementale sous le thème «Des déchets plastiques face à l’environnement marin et des sorties sur le terrain », destinées aux élèves et à leurs parents de l’école Dar Salam dans le but d’éveiller une prise de conscience de la population face à ce fléau.

Enfin, en Guinée-Bissau, des émissions dans les radios communautaires Okinka Pampa et DjanDjan situées dans l’Archipel des Bijagós et des sessions de cinéma-débats avec les communautés locales ont été organisées par l’Institut pour la Biodiversité et les Aires Protégées (IBAP) dans le but d’informer la population locale sur les activités de suivi du parc. Dans la même logique, l’association Organização para a Defesa e Desenvolvimento das Zonas Húmidas (ODZH)  a organisé des séries de réunions avec les groupements de pêcheurs, les membres de l’administration locale et les représentants de la population locale sur l’importance de la préservation des habitats de reproduction des sternes royales,  mais également des formations sur la planification et la mise en œuvre d’activités d’éducation environnementale sur les oiseaux marins côtiers et les zones humides.