Projet CBD

En dépit des progrès considérables réalisés par le PRCM et ses partenaires, le réseau d'Aires Marines Protégées (AMP) en Afrique de l'Ouest nécessite encore un soutien important pour devenir pleinement opérationnel et représentatif. Dans ce contexte, les gouvernements de la sous-région ont pris des engagements à la 10èmeConférence des Parties (COP10) de la convention sur la diversité biologique  en 2010 pour élargir et renforcer leur réseau d’AMP/APs et adopter des politiques cohérentes pour la conservation de la biodiversité. Ces engagements ont été renouvelés à Hyderabad en Inde en 2012 lors de la 11ièmeCdP.

Ainsi, Soutenu par la Fondation MAVA, le PRCM a décidé, à travers ce projet, d’appuyer les pays de son espace à faire face aux obligations et engagements auxquels ils ont souscrits lors de ces conférences. Le projet vise  3 objectifs : i : la promotion du réseau régional des AMPs en Afrique de l’Ouest (RAMPAO) et  le renforcement de sa gestion, sa représentativité et la pleine participation de l’ensemble des parties prenantes à son animation, ii: l’amélioration des cadres juridique et politique pour l’atteinte des objectifs de la CDB et  iii : la promotion des mécanismes de financements pour la conservation de la biodiversité. Le projet a une durée de 3 ans (mars 2015-février 2018). Les  principaux partenaires qui participent à sa mise en œuvre sont sept (7) pays du littoral ouest africain : Sénégal, Mauritanie, Guinée Bissau, Guinée, Sierra Léone, Cabo-Verde et Gambie, représentés par des points focaux.