Opération Solla Stella : 15eme arrestation pour crime de pêche

Dans le cadre d’une opération conjointe avec le ministère de la défense du Libéria pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, Sea Shepherd a prêté main forte aux garde-côtes libériens dans l’arrestation d’un navire senneur immatriculé à l’étranger et au passé criminel chargé en matière de pêche illégale au Libéria. Prise accidentelle d’un requin à bord du Solevant. 

 Le 7 avril, le navire de pêche (F/V) Solevant, senneur de 55 mètres battant pavillon sénégalais, a été abordé pour une inspection par la Garde côtière libérienne qui se trouvait à bord d’un petit bateau envoyé depuis le Bob Barker de Sea Shepherd. Ce navire était connu pour avoir été condamné à une amende en 2012 par les autorités libériennes pour pêche illégale, prises non déclarées et usage d’une licence de pêche au Libéria falsifiée

 Au cours de l’inspection, le capitaine du Solevant a fourni aux garde-côtes libériens une copie d’une prétendue licence de pêche du Libéria. La règlementation de la pêche au Libéria impose d’être muni de l’original ou d’une copie certifiée. Le numéro de licence attribué à cette copie était le même que celui d’un autre navire, le F/V Panofi Discoverer. "Deux navires ne peuvent pas circuler avec le même numéro de licence et les soupçons des garde-côtes libériens ont été confirmés par la précédente condamnation du navire pour usage d’une licence de pêche factice en 2012. Les garde-côtes libériens n’ont pas eu d’autre choix que d’arrêter le bateau", a expliqué l’honorable Daniel Ziankahn Jr., ministre de la défense du Libéria. 

Le capitaine était en outre incapable de produire un registre de pêche, utilisé pour prouver où le poisson a été capturé, ni une déclaration de chargement, obligation légale pour comptabiliser le poisson déjà à bord. C’est une pratique courante chez les braconniers de ne pas enregistrer officiellement leurs prises et leur chargement. "En 2012, un suivi par satellite a prouvé que le Solevant, alors exploité sous le nom de Santa Maria, pêchait illégalement dans la zone économique exclusive du Libéria aux mois de février, juin, juillet et septembre. Le navire avait été interpelé en possession d’une fausse licence de pêche du Libéria. Il est aujourd’hui de retour dans les eaux du pays, utilisant le numéro de licence d’un autre navire. Le subterfuge n’a pas échappé à la vigilance des garde-côtes libériens, aidés par le capitaine australien Anteo Broadfield et l’équipage duBob Barker", a déclaré Peter Hammarstedt, directeur de campagnes de Sea Shepherd Global. 

Le Solevant a été arrêté et escorté par la Garde côtière libérienne et le Bob Barker jusqu’au port de Monrovia. C’est la 15ème arrestation d’un navire pour crime de pêche dans les eaux libériennes depuis février 2017, quand a débuté le partenariat - baptisé Opération Sola Stella - entre le ministère de la Défense nationale du Libéria et Sea Shepherd. Le 11 février 2019, Sea Shepherd a été récompensée de l’Ordre du service distingué (OSD) par le président Dr. George Manneh Weah en reconnaissance du succès de l’Opération Sola Stella. L’OSD est la plus haute distinction militaire décernée par le ministère de la Défense nationale et les Forces armées du Libéria, en reconnaissance de services exceptionnels rendus à la République.