Les Océans, notre futur !

Conakry, le 8 juin 2017 – Le PRCM souhaite lancer un vibrant appel pour qu’une réponse concertée et urgente soit apportée aux nombreux périls qui menacent les océans et la zone côtière dans différents pays d’Afrique de l’Ouest, dont la Guinée.

En effet, les océans et le littoral revêtent une importance vitale pour nous autres les ressortissants de l’Afrique de l’Ouest.  L’océan produit de l’oxygène (50 % de l’oxygène que nous respirons) et joue un rôle primordial dans le climat, grâce aux échanges thermiques et d’humidité avec l’atmosphère. Il confine 93 % de la chaleur ! Les zones côtières procurent des ressources alimentaires, sont des lieux d’habitat et des zones économiques qui font vivre des millions de personnes à travers la pêche, le commerce, le tourisme, etc.

Le PRCM se mobilise depuis plusieurs années pour la préservation de l’océan et de l’ensemble du littoral ouest africain. En 2015, en soutien à la Commission Sous régionale des pêches (CSRP), des actions ont été menées pour faire reconnaître par le tribunal international du droit de la mer la responsabilité des Etats en cas de pêche illicite par des navires battant leur pavillon.

En 2016, le PRCM a appuyé l’organisation de formations, de colloques et a soutenu des filières universitaires dont les contenus sont axés sur la gestion des ressources côtières et marines.

Pour le directeur du PRCM le DR Senhoury, « Le PRCM mettra tout en œuvre pour contribuer à la préservation des fonctions et de la richesse des océans et du littoral ». Il ajoute que « le PRCM est déterminé à mettre à la disposition des tous les acteurs et décideurs notamment ceux de la Guinée, suffisamment de connaissances et d’outils qui leur permettraient de prendre les meilleures décisions dans l’intérêt de tous ».

En Guinée où le PRCM célèbre cette année la journée mondiale des océans, les enjeux en lien avec la protection des océans sont immenses. Le pays dispose d’un linéaire côtier de 320 km avec un littoral soumis à l’effet de l’exode rural très marqué ces 20 dernières années et à une forte expansion de l’industrie extractive de bauxite. La croissance de la population urbaine entraînant une plus grande emprise sur l’espace du littoral, appelle à de nécessaires et indispensables politiques volontaristes d’aménagement du territoire en vue d’un développement durable conciliant croissance économique et gestion des ressources naturelles. C’est dans cet esprit qu’est en train de se concevoir l’initiative « Grand Conakry - 2040». Avec le littoral guinéen déjà soumis à une forte pression de l’hinterland, une planification stratégique du développement de la zone côtière et un suivi régulier de la dynamique de l’espace côtier guinéen deviennent plus que jamais nécessaires.

D’autres actions d’envergure sont en train d’être entreprises par la Guinée pour assurer une bonne gouvernance des océans. D’ailleurs au mois de mars de cette année, avec l’appui du PRCM, le pays a enclenché le processus d’adhésion à l’initiative pour la transparence dans le secteur des pêches (FiTI). Cette adhésion marque ainsi un pas important dans la réduction du déficit de Gouvernance et de Transparence dans le secteur.

Plus d’informations sur :