Les membres de l'ACPRCG veulent apporter une ‘’forte contribution’’ pour une pêche ‘’profitable à tous.

L’Association des communicateurs en pêche des radios communautaires et généralistes (ACPRCG) souhaite apporter une ‘’forte contribution’’ pour une pêche « responsable et durable » qui soit « profitable à tous ! », a déclaré lundi, son président, Oumar Diaw.

« Nous sommes en train de mettre en place des stratégiques pouvant nous permettre d’apporter notre forte contribution, aux côtés de l’Etat du Sénégal, des acteurs et autres parties prenantes, à une pêche responsable et durale, profitable aux populations et à l’économie nationale, bref à tous, à travers toute sa chaine de valeur », a-t-il affirmé.

« Pour y arriver, nous avons estimé devoir élaborer un plan d’actions triennal », a indiqué M. Diaw au cours des travaux d’un atelier d’élaboration du plan d’actions stratégique 2021-2023 de l’ACPRCG, qui se tiennent à Saly-Portudal (Mbour), grâce à l’appui du Programme Régional pour la conservation de la zone Côtière et Marine en Afrique de l’Ouest (PRCM) et qui a pris fin mardi.

« La pêche et l’aquaculture, comme nous le savons tous, contribuent significativement à la sécurité alimentaire, à la création de richesses et à la lutte contre la pauvreté. Assurer leur durabilité est plus qu’une nécessité, c’est une obligation », a rappelé le président de l’ACPRCG.

Selon lui, a pêche, à elle seule, contribue à hauteur de 3,2 % au produit intérieur brut (PIB) national et constitue le premier poste d’exportation avec 204, 43 milliards de recettes. Elle assure pour plus de 70 % de participation à la couverture des besoins en protéines d’origine animale.

« Donc, cet atelier devra nous permettre d’élaborer un plan d’actions stratégique qui nous permettra de participer à la promotion du développement durable de la pêche, au bénéfice des acteurs et des communautés », a fait noter M. Diaw.

Voulant apporter leur contribution pour « un secteur des pêches et de l’aquaculture durable, profitable à tous ! », ces professionnels des médias présents sur tout le territoire sénégalais, ont, au cours d’une assemblée générale constitutive, tenue les 15 et 16 octobre derniers, à Mbour, porté sur les fonts baptismaux l’ACPRCG.

Oumar Diaw et ses camarades professionnels de l'information et de la communication ont remercié ''vivement'' la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CAOPA) et de l'Association pour la responsabilisation et la professionnalisation des acteurs de la pêche artisanale maritime (APRAPAM) pour leur ''appui constant''.

Responsable de la communication et du plaidoyer du PRCM, Cyrille Bertrand Mbangué a soutenu que cet atelier constitue une activité importante pour son organisme qui accompagne ce genre d’initiatives qui vont dans le sens de donner de la visibilité aux activités qu’il mène, en soutenant les radios communautaires et autres journalistes.

« Les radios communautaires et les journalistes qui s’intéressent à ces questions-là nous permettent de nous rapprocher des populations. Parce que la vision globale du PRCM, c’est d’œuvrer pour le bien-être des populations », a fait valoir M. Mbangué.

Il a souhaité que cet atelier marque le début d’une collaboration sur le long terme entre l’ACPRCG et le PRCM qui promet ‘’un soutien total’’ aux initiatives des professionnels des médias spécialisés dans les questions de pêche.

Lire l'article original sur Lejecos