L'édito du Dr Ahmed Senhoury

Chers lecteurs et partenaires,

L’année 2020 aura été sans doute celle où toutes les prédictions ont été déjouées au regard de la nature inédite et surprenante de la crise du Covid19 à laquelle l’humanité a été frappée de plein fouet.  Les activités dans plusieurs secteurs ont connu un arrêt brutal et les économies ont drastiquement chuté. Le monde de la conservation n’a pas été épargné. Les activités de terrain, les missions, les événements ont été soit reportés ou soit annulés tout simplement.

A l’instar du PRCM, plusieurs organisations ont dû repenser leurs méthodes de travail afin de maintenir la continuité de leurs services et activités. Dans cette nouvelle donne, le télétravail a pris une place de choix dans les habitudes professionnelles.

C’est ainsi que le personnel durant cette période s’est familiarisé aux nouveaux outils de travail tels que ZOOM ce qui a permis aux responsables des projets et programmes de faire des avancées importantes sur les activités qui ne nécessitaient pas des contacts physiques. La facilité et la régularité des réunions en ligne, ont permis d’avoir des résultats tangibles.

Toutefois, cette situation a créé des retards dans la mise en œuvre de certaines de nos activités, notamment l’organisation du Forum côtier et marin qui a été reporté en 2021.  Les préparatifs de cet événement majeur se poursuivent et les participants seront régulièrement informés de nos avancées. 

La pandémie n’est pas entièrement vaincue mais nous abordons le reste de l’année avec un optimisme certain avec la ferme volonté de poursuivre nos missions de conservation en Afrique de l’Ouest.

Dr Ahmed Senhoury

Directeur Exécutif du PRCM