La Journée mondiale des zones humides, une occasion pour célébrer la restauration d’un lac au cœur de Bissau

La Journée Mondiale des Zones Humides, organisée en Guinée-Bissau par le Cabinet de Planification Côtière en partenariat avec l’Institut de la Biodiversité et des Aires Protégées, l’Organisation de Défense des Zones Humides, l’ONG Monte-Ace et la Municipalité de Bissau a été l’occasion de célébrer la restauration d’une zone humide au cœur de la capitale, la lagoa de N’Batonha. Ce lac était utilisé jusqu’à présent comme une décharge publique où les habitants avaient coutume de jeter leurs ordures, avec tous les risques sanitaires que cela implique.

A l’initiative de l’ONG MONTE-ACE et avec des financements de l’Union Européenne et de l’Instituto Camões, la municipalité de Bissau a décidé de recréer un espace de nature et de loisirs pour ses habitants. Le lac rendra en même temps tous les services habituellement fournis par les zones humides tels que la protection contre les inondations, la filtration des polluants et la recharge de la nappe phréatique. Le projet a aussi été conçu pour en faire un haut lieu de l’éducation environnementale pour les écoles de la capitale, notamment avec la création d’un centre d’interprétation sur les zones humides.

Cet exemple de partenariat avec la municipalité, au bénéfice des citoyens et de la nature, a été salué à l’occasion de la journée mondiale des zones humides où de hautes personnalités se sont exprimées telles que SE les Ministres de l’Environnement et du Développement Durable, de l’Administration territoriale, le DG de l’Institut de la Biodiversité et des Aires Protégées, le Représentant de l’UICN, le Délégué de l’Union Européenne ainsi que la coordinatrice de l’ONG Monte-Ace.

Les discours proférés à cette occasion ont en outre souligné la nécessité de chercher une alternative au projet d’installation d’une centrale thermique dans les limites du Parc Naturel des Lagoas de Cufada, une zone humide d’importance internationale classée site Ramsar. La cérémonie s’est déroulée aux abords de la lagoa N’Batonha dans une ambiance festive de musique et de théâtre animée par le groupe des Netos de Bandim. Saluons cette initiative qui redonne aux zones humides une place au cœur de la cité pour le bien du grand public et pour l’éducation de la jeunesse !