Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs célébrée au Sénégal et en Guinée Bissau

La Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs (JMOM) a été célébrée en Guinée Bissau et au Sénégal du 11 au 12 octobre 2019 sous le thème : « protégez les oiseaux : soyez la solution à la pollution plastique ». L’objectif était d’interpeller les Etats, les communautés côtières, les institutions étatiques et la société civile impliquée dans la conservation des oiseaux aquatiques et marins sur la voie migratoire, à lutter contre la pollution plastique dont les impacts négatifs sur la zone côtière sont de plus en plus nombreux en Guinée Bissau et au Sénégal notamment.

A la faveur de cette journée, le PRCM a appuyé l’organisation de plusieurs activités de ses partenaires dans les deux pays.

En Guinée Bissau, c’est sous l’égide de l’Institut de la Biodiversité et des Aires Protégées (IBAP), l’Organisation pour la Défense et le développement des Zones Humides (ODZH), le Bureau de Planification Côtière (GPC) et l’ONG Palmeirinha que les activités ont été menées. Il s’agit d’un panel-débat, d’une conférence et séance de projection en présence de  60 élèves, et enfin le nettoyage des sachets plastiques.

Quant au Sénégal, la journée a été célébrée en présence de l’ambassadeur des Pays–Bas et du Canada au Technopole de Dakar. Un panel scientifique, des excursions, des séances d’animation et de birdwatching  avec les élèves ont meublé les activités de la journée. Il a été également question de la présentation de  l’oiseau Migrateur parrain, la Barge à queue noire (limosa limosa), une espèce appartenant à la famille des scolopacidés qui niche en Europe et menacée. Le choix de cette espèce a permis d’informer le grand public sur les connaissances et bonnes pratiques en matière de conservation des oiseaux migrateurs en général.

Pour rappel, la JMOM qui a une portée mondiale, est un outil efficace pour aider à sensibiliser le grand public sur les menaces qui pèsent sur les oiseaux migrateurs, leur importance écologique et la nécessité d’une coopération internationale pour les conserver. Ce qui démontre que la conservation des oiseaux est également cruciale pour l’avenir de l’humanité.