Incendies en Amazonie: les flammes dévorent le "poumon vert" de la Planète

La forêt amazonienne est en proie aux flammes. Depuis le mois de juillet, de terribles incendies détruisent le "poumon vert" de la Terre, notamment sur la partie brésilienne. L'ampleur du drame est telle que, lundi 19 août, le ciel de Sao Paulo s'est noirci de fumée. On la surnomme le "poumon vert" de la Planète, parce qu'à elle seule elle absorbe 14% du CO2 atmosphérique mondial. C'est le seul écosystème capable de faire ça.

Depuis le début de l'année, l'Amazonie est grignotée par les feux de forêt en hausse de 83% à cause de la sécheresse et de la déforestation. Au mois de juillet, les incendies ont pris une ampleur considérable en détruisant des centaines et des centaines d'hectare de la partie brésilienne de la forêt amazonienne. Et ce n'est pas fini. Tant qu'il ne pleut pas massivement et plusieurs jours d'affilée, impossible de maîtriser les flammes. Lire aussi: Quand la déforestation transforme l'Amazonie en baril de poudre Au Brésil, l'inquiétude a grimpé en flèche quand, lundi, en pleine journée, le ciel de Sao Paulo s'est noirci de fumée subitement pendant plus d'une heure.

Les scientifiques ont analysé le phénomène et en sont arrivés à la conclusion suivante: il s'agit bien du gigantesque dégagement de fumée dû aux incendies au cœur de l'Amazonie, dans les Etats d'Amazonas et de Rondonia, qui sont à plus de 3.000 kilomètres de distance de Sao Paulo. ``

Sur les réseaux sociaux, les Brésiliens s'en sont pris à leur président, ouvertement climato-sceptique. Ils lui reprochent de ne rien faire contre les incendies en Amazonie et contre la déforestation.

Les responsables de l'Institut national de recherche spatiale a récemment révélé qu'en juillet la déforestation de l'Amazonie avait été quatre fois supérieure par rapport à la même période l'an dernier. Bolsonaro les a accusés de mentir…