Focus sur la Pêche Illégale, Non déclarée et Non règlementée (INN) (3éme partie)

Que faire pour endiguer le fléau ?

Renforcer les capacités de surveillance des pays côtiers ouest-africains. En particulier soutenir la volonté des Etats regroupés au sein de la Commission Sous-Régionale des Pêches  (CSRP) pour organiser une surveillance concertée de leur ZEE avec des appuis financiers  conséquents. Un tel système de surveillance sous-régional permet de réaliser des économies d’échelle et de poursuivre des navires allant se réfugier de l’autre côté d’une frontière. Il a déjà été mis en œuvre avec un succès relatif par la CSRP (Unité de Coordination des Opérations de Surveillance), mais l’arrêt de son financement a stoppé l’initiative.

Faire en sorte qu’une partie significative du montant des amendes soit reversée au financement de la surveillance et à la motivation des équipages.

Organiser et soutenir l’existence de bases réparties sur le littoral avec des équipements performants (vedettes rapides, moyens de communication et d’observation) et des frais de fonctionnement élevés. Ce système de surveillance ne peut fonctionner qu’avec des équipages dédiés, acceptant d’affronter un certain niveau de dangers et protégés des risques  de corruption par des motivations conséquentes. 

Promouvoir la surveillance participative de la zone artisanale avec la collaboration des pêcheurs locaux. Ces derniers peuvent ainsi participer aux opérations de surveillance en embarquant à bord des vedettes de surveillance ou en transmettant les informations aux  autorités compétentes. 

Améliorer la communication de l’Union Européenne (et autres pays d’importation) avec les Etats ouest africains pour que l’information aboutisse à mettre sur liste noire les opérateurs illégaux et leur interdise l’accès au marché européen.

Renforcer les inspections dans les ports de débarquement notamment vis-à-vis des navires en provenance de zones où la pêche illégale est la plus développée comme en Afrique de l’Ouest.

Appuyer les efforts de l’Union Européenne pour exiger de l’Espagne une règlementation bannissant le débarquement de captures illégales ainsi que les facilités logistiques accordées aux bateaux de pêche INN. Des efforts ont été réalisés dans ce sens avec le règlement européen destiné à prévenir, décourager et éradiquer la pêche INN (2010) et l’implication d’INTERPOL dans sa mise en œuvre.

Travailler avec les représentants de la pêche artisanale, le Réseau des Parlementaires pour l’environnement et les partenaires du PRCM pour développer des opérations de lobbying au niveau international, régional et national.

Conclusion

A une époque où l’Agence des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime que 75% des stocks mondiaux de poisson sont pleinement exploités, surexploités ou épuisés, la pêche INN représente un obstacle majeur à l’aménagement et la conservation 

des ressources halieutiques mondiales. Sur la base des tendances actuelles de diminution des stocks, les spécialistes envisagent désormais la possibilité d’un épuisement généralisé des ressources vers 2035. Si l’on considère l’importance cruciale de ces ressources pour 

les économies des pays ouest africains, pour l’emploi et la sécurité alimentaire de leurs populations, une mobilisation de toutes les forces vives est urgente à la fois au sein des pays concernés et des pays consommateurs.

Bibliographie

http://www.un.org/french/law/los/unclos/closindx.htm (Convention sur le Droit de la Mer)

http://ejfoundation.org/sites/default/files/public/Through%20the%20Net.pdf (brochure de 

l’EJF sur la pêche INN en Afrique de l’ouest)

http://www.greenpeace.org/international/en/campaigns/oceans/pirate-fishi...

(liste noire de la pêche INN)

http://ec.europa.eu/fisheries/cfp/illegal_fishing/index_fr.htm (règlement européen destiné à  prévenir, à décourager et à éradiquer la pêche INN, entré en vigueur en 2010)

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=GZeiGGxvTYc#at=12 (INN et surveillance participative en Guinée)

http://www.rfi.fr/afrique/20130227-interpol-attaque-peche-illegale-lutte...

(Interpol s’attaque à la pêche illégale)

http://www.fao.org/news/story/fr/item/37665/icode/ (Traité sur les mesures du ressort de l’Etat du Port pour combattre la pêche INN/2009)

Bibliographie

Agnew DJ, Pearce J, Pramod G, Peatman T, Watson R, et al. (2009) Estimating the 

Worldwide Extent of Illegal Fishing. PLoS ONE 4(2): e4570. doi:10.1371/

CAPE, 2010. Pêche illégale en Guinée: poisson volé, vies volées. 3p.

EJF (2007). Pirate Fish on Your Plate – Tracking illegally-caught fish from West Africa into the European market. Environmental Justice Foundation, London, UK.

EJF (2009) Dirty Fish – How EU Hygiene Standards facilitate illegal fishing in West Africa.

Environmental Jus ce Founda on: London

Sea Around Us, 2012. Projet ‘Recherche en Conservation des écosystèmes marins, collaboration et support en Afrique de l’Ouest", brochure de présentation.

Mac Connell, T. 2008. An offshore free-for-all. Africa Report 12, 26-28.

CSRP – FAO, 2002. Robbers, reefers and ramasseurs. A review of selected aspects of 

fisheries MCS in seven West african countries. Prepared by K.Kelleher. 108 p.

Greenpeace, 2012. The plunder of a nation’s birthright : the fishing license scandal. 24 p.