Exploitation du Pétrole et du gaz au Sénégal : réflexion pour réduire les risques de pollution

Un atelier de sensibilisation portant sur les enjeux de l’exploitation du pétrole et du gaz au Sénégal a été organisé par GREEN Sénégal et le PRCM, le mercredi 28 juillet 2019. L’objectif est de sensibiliser les acteurs du Forum national du littoral (FNL) de la région de Dakar sur les risques potentiels de pollution. La découverte du pétrole est considérée comme une aubaine. Cependant, les activités pétrolières et gazières offshore constituent une menace pour la faune et la flore marine. Au Sénégal, il y’a des risques que les projets gaziers entrainent des conséquences néfastes sur l’environnement.

Selon les intervenants, la création d’un terminal gazier à la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal et une unité de liquéfaction de gaz, comportent des risques. Ailleurs dans le monde, il y’a des catastrophes sur des plateformes. « On se souvient en 2010, l’accident du groupe BP dans le golfe Mexique aux Etats-Unis. Les risques majeurs pour toute industrie pétrolière sont entre autres, l’éruption et l’explosion ».

D’où l’intérêt de l’organisation de l’atelier de sensibilisation des acteurs du Forum national du littoral (FNL) sur l’exploitation du pétrole et du gaz au Sénégal. L’objectif c’est de ne pas perdre de vue la nécessité de minimiser les accidents et les pollutions. Organisé par GREEN Sénégal et le PRCM, l’atelier a réuni les représentants d’institutions et de services techniques membres du Forum national du littoral, des organisations des collectivités territoriales, de la pêche, de la société civile, d’experts en pétrole et gaz, entre autres. Selon le Coordonnateur du projet Pétrole-gaz de l’Ong GREEN Sénégal, Issa Thiaw, l’exploitation du pétrole et du gaz constitue une réelle menace. « Le pétrole est très liquide ; et si jamais celui-ci se déverse à la mer, il peut causer des catastrophes marines.

C’est pourquoi nous préconisons des études d’impact de ces projets mais surtout le respect des recommandations en termes d’impacts environnementaux en vue de mettre en place des mesures hardies qui répondent aux besoins des populations » a-t-il indiqué. Trois présentations ont fait l’objet d’échanges au cours de cet atelier. La première présentation a porté sur la découverte du pétrole au Sénégal, la deuxième sur les enjeux de l’exploitation du pétrole et les défis de la gestion environnementale, sociale et législative en milieu marin et côtier, et la dernière sur les enjeux de l’exploitation du pétrole et du gaz et la gestion des ressources halieutiques. Dans son exposé, le chercheur de l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra), Issa Faye, est revenu sur l’environnement de la ressource et de l’exploitation du pétrole et du gaz au Sénégal. M. Faye a déclaré que l’exploitation a des impacts négatifs sur la ressource notamment les installations. Le transport peut affecter le schéma migratoire des espèces ou le déplacement des zones de pêches. Il en est de même pour le rejet des déchets qui ne sont pas traités de manière intelligente et stratégique, entraînant ainsi une pollution marine importante pouvant détériorer la santé des écosystèmes marins et côtiers. Source : Le Soleil