Convention d'Abidjan : trois projets de protocoles additionnels adoptés

Les ministres des États parties de la Convention d’Abidjan ont adopté trois projets de protocoles additionnels lors de la neuvième conférence des parties de cette convention tenue à Abidjan, en Cote d’Ivoire du 27 au 31 mars. Ces protocoles concernent : les normes et standards environnementaux dans le domaine des activités pétrolières et gazières offshore, la conservation de la mangrove et la Gestion Intégrée des Zones Côtières.

Le PRCM s’est impliqué dans ce processus notamment en facilitant la concertation au sein des pays de l’espace PRCM sur celui portant sur les normes et standards environnementaux relatifs aux activités pétrolières. Le protocole relatif à la conservation de la mangrove constitue un élargissement du champ d’application de la charte régionale sur la Mangrove signée par les ministres en charge de l’environnement de six pays de l’espace PRCM en 2010 et qui a été élaborée avec l’appui de l’UICN Sénégal, de Wetlands International Afrique et du PRCM.

En plus de l’adoption des protocoles, la COP a décidé d’engager un processus de création d’une alliance de parlementaires couvrant l’espace de la convention d’Abidjan et qui devrait œuvrer pour la gestion durable des littoraux des pays concernés. Comme pour le cas de la charte Mangrove, la convention d’Abidjan s’est inspirée des expériences réussies par les partenaires du PRCM dans son espace et a décidé de les mettre en œuvre à une échelle géographique plus grande.

Ce genre de capitalisation et de partage d’expériences confirme une fois de plus la vitalité des acteurs ouest africains et la pertinence de la collaboration qui existe actuellement entre le PRCM et ses membres d’un coté (APPEL, UICN, Wetlands International Afrique, etc.) et la Convention d’Abidjan de l’autre coté.