Célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs en Guinée-Bissau (12 et 13 mai 2017)

La célébration de la Journée mondiale des oiseaux migrateurs a pris une coloration particulière en Guinée-Bissau en raison de l’importance de son littoral pour les oiseaux d’eau. Ce sont en effet près d’1 million de petits échassiers en provenance de l’arctique, du Canada à la Sibérie, qui viennent exploiter 6 mois par an les mangroves et vasières de ce petit pays qui a classé 26% de son territoire en aires protégées.

Les activités ont été coordonnées par l’Organisation pour la Défense et le Développement des Zones Humides

- ODZH, l’Institut de la Biodiversité et des Aires Protégées

– IBAP et le Cabinet de Planification Côtière

– GPC, avec l’appui de leurs partenaires (BirdLife, Wetlands International, UICN et Monte).

Elles ont consisté en une Conférence présidée par le Député Mario Sami, Président de la Commission spécialisée da l’Agriculture, Pêche, Ressources Naturelles, Tourisme et Environnement à l’Assemblée Nationale Populaire, au cours de laquelle plusieurs communications ont été présentées sur les oiseaux migrateurs. La journée du lendemain 13 mai a fait l’objet d’une visite de terrain sur l’îlot de Bandim.

Situé à proximité immédiate de Bissau, il est utilisé comme dortoir par 8 à 10 000 oiseaux d’eau, principalement échassiers, cormorans et pélicans. Les participants, surtout des jeunes scolaires et universitaires, ont ainsi pu observer l’arrivée spectaculaire des oiseaux au coucher du soleil. Sensibilisés à l’importance de la bonne santé des écosystèmes de leur pays à la fois pour les populations humaines et les oiseaux migrateurs, ils ont fait leur le slogan de la célébration pour l’année 2017 : «le futur des oiseaux migrateurs est notre futur !» et se sont dits prêts à s’engager collectivement pour la protection de l’environnement.