Cabo Verde : les sachets en plastique désormais interdits

La commercialisation et l’utilisation des sachets en plastique conventionnels au Cabo Verde sont désormais interdites par le biais de la Loi du 1er Janvier 2017. C’est l’apogée d’une lutte menée par l’Association pour la Défense de l’Environnement et pour le Développement (ADAD) dans le cadre du programme “Cabo Verde sans plastiques” en partenariat avec la MAVA et le PRCM.

L’Association a été soutenue cette cause par d’autres partenaires, notamment les ministères de l’environnement, du logement et de l'aménagement du territoire et du tourisme, de l'industrie et du Développement entrepreneurial, le Réseau des parlementaires pour l'environnement, les municipalités, les fabricants industriels etc Cette loi permettra maintenant de pénaliser les agents économiques, qui persistent dans la vente et l’utilisation de ces sachets. Ils devront payer des amendes d’un montant allant de 50 mille à 100 mille escudos, pour les personnes physiques, et de 250 mille à 800 mille escudos, pour les entreprises.

ADAD a initié ce projet dans le but de sensibiliser les politiques et les citoyens sur ce fléau qui pollue les mers et îlots et cause des dégâts dans les cités, avec l’engorgement des réseaux et canaux d’assainissement. La prolifération de ces déchets dans les villes et les mers avait d’ailleurs incité le Ministère de l'Environnement à réaliser une étude qui a revelé les sacs en plastique représentent environ 11% du volume des déchets solides à Cabo Verde