Vous êtes ici

Actualités

En 2015, après dix années de débats scientifiques, de controverses juridiques et de tractations politiques, les États se sont finalement entendus pour ouvrir des négociations en vue d’un accord international sur la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine dans les ZAJN (Zones situées Au-delà des Juridictions Nationales ou haute-mer). Saluée par beaucoup comme historique, cette décision est susceptible de conduire à une meilleure gestion de ces espaces à condition que les négociations soient à la hauteur des enjeux

Lors de la 8ème édition du forum marin et côtier du PRCM tenue à Praia, au Cabo Verde du 2 au 5 novembre 2015, les participants ont recommandé d’intensifier les programmes de recherche et les démarches d’observation des évolutions de la zone littorale d'Afrique de l’ouest, d’adopter des modèles pilotes, innovants et résilients d’implantations touristiques adaptées aux spécificités des côtes ouest africaines, de soutenir l’éducation à l’environnement, notamment par son intégration dans les curricula scolaires, de veiller au renforcement des aires marines pro

Sur le thème « Acteurs du Littoral, mobilisons-nous face aux changements climatiques », le 8ème Forum du PRCM s’est tenu du 2 au 5 novembre à Praia,  au Cabo Verde.  Le Forum a mobilisé les acteurs des pays membres du PRCM, Mauritanie, Sénégal, Gambie, Guinée Bissau, Guinée, Sierra Leone et Cabo Verde, des institutions sous régionales et de partenaires venus de plus loin. Dans leur déclaration finale, les participants se sont engagés à œuvrer pour accélérer les mesures d’adaptation et d'atténuation susceptibles de limiter en zone littorale et marine les impacts des changements climatiques

Sur le thème « Acteurs du Littoral, mobilisons-nous face aux changements climatiques », la 8ème Forum du PRCM a réuni 218 personnes du 2 au 5 novembre à Praia, au Cabo Verde.  Le Forum du PRCM est une manifestation unique dans la région qui mobilise les acteurs des pays membres du PRCM, Mauritanie, Sénégal, Gambie, Guinée Bissau, Guinée, Sierra Leone et Cabo Verde, des institutions sous régionales et de partenaires venus de plus loin. Le Forum est un temps de rencontre entre les acteurs de la région.

L'atelier régional sur l'évaluation de la valeur des écosystèmes s'est ouvert mercredi 2 mars 2016 à Bissau. Organisé par le PRCM dans le cadre du projet CBD/PRCM, le RAMPAO et la Convention d'Abidjan, cette rencontre vise à doter les cadres en charge de la conservation de la biodiversité et la planification économiques d'outils et de moyens leur permettant d'évaluer les services rendus par les écosystèmes, notamment ceux portant sur la valeur économique. 

L’association Ouest Africaine pour le développement de la pêche artisanale (Adepa) a procédé lors d’un atelier sous régional qui s’est ouvert à Dakar, au lancement de la phase 2 du projet « Renforcement de la bonne gouvernance au sein des organisations professionnelles de la pêche artisanale (Opppa) dans les 7 pays membres de la commission sous régionale des pêches en Afrique de l’Ouest »

Le projet d’éducation environnementale dans le Parc National du Diawling vient de clôturer la phase pilote de ses actions de sensibilisation. Ces activités, financées par le Réseau des Aires Marines Protégées en Afrique de l’Ouest (RAMPAO), ont permis de susciter la prise de conscience des élèves en milieu scolaire et une amélioration des comportements environnementaux au sein des établissements scolaires de Bouhajra et Birette

 

Le lancement de l’Initiative pour la Transparence dans le Secteur de la Pêche (Fiti) a été pour Koffi Annanl’occasion de dire tout le mal qu’il pensait de la pêche illégale non règlementée et non déclarée (INN). Selon l’ancien sécrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et actuel président de l’Africa Progess Panel, cette pratique est «un vol déguisé en commerce.»

En octobre prochain devrait se tenir à Lomé un sommet de l'Union africaine (UA) sur la sécurité maritime et le développement en Afrique. Un événement très attendu qui sera l'occasion pour les participants de réfléchir à des solutions communes pour lutter contre la piraterie, le trafic d'armes et la pêche illégale, et d'appeler la communauté internationale à plus de solidarité.

Située à 30 km de la capitale Sénégalaise (Dakar), la ville côtière de Bargny a une économie essentiellement rythmée par la pêche. Classée parmi les secteurs les plus dynamiques de l’économie, cette pêche est aujourd’hui menacée au Sénégal. Dès lors, la gestion durable et la restauration des ressources halieutiques sont devenues primordiales...

Pages